Les News

Les dernieres nouvelles

Chers(ères) amis(es),


Notre premier concert d’automne aura lieu le 1er octobre 2022, à 18h, à l’église de Lajoux.

 

Nous aurons également l’occasion de vous annoncer d’autres concerts pour cette période. Nous le ferons avec la publication prochaine de notre newsletter.

 

Oui, le quatuor A Capella Oda a reçu l’autorisation de sortie d’Ukraine pour une tournée d’au moins trois mois en Europe. Ce sont des solistes professionnels au service de l’Église en Ukraine. Leurs voix sont pures et prenantes Ils explorent les trésors des chants liturgiques traditionnels a capella de l’Église orthodoxe d’Ukraine. Leur répertoire émane avant tout des compositions de Rachmaninov, compositeur génial et réformateur du chant liturgique orthodoxe dans les tonalités que nous aimons. Œuvres de références : La liturgie de saint Jean Chrysostome créée en 1910 et Les vêpre en 1915.

 

Pour mieux comprendre toute la richesse de la culture slave, lisez ce qui suit  :

 

Qui est Sergei Rachmaninov et quelle est sa relation avec A Capella Oda ?

 

Né le 1er avril 1873  dans une famille de petite noblesse russe, Sergei étudia dès sa prime jeunesse le piano et dès l’âge de 9 ans il entra au conservatoire de St.-Petersbourg. Il devint dès sa jeunesse un très grand pianiste et un grand compositeur. Son œuvre romantique est hérité de ses modèles : Chopin, Tchaïkovski et Rimski-Korsakov. Il composa de nombreuses œuvres profanes, symphonies, concertos, rapsodies, opéras. A 20 ans il commence une brillante carrière de virtuose et de compositeur. Parmi toutes ces œuvres profanes on n’en compte que deux qui soient religieuses, mais d’importance capitales : La liturgie de saint Jean Chrysostome créée en 1910 et Les vêpres en 1915. 


D’où lui vient cette passion pour la musique orthodoxe ?
Ses parents s’étant divorcés, les enfants s’installent avec leur mère et leur grand-mère appelée en renfort. A cette babouchka « bien-aimée », Sofia Boutakova, dont Sergeï est le petit-fils préféré, le jeune garçon doit une découverte capitale (le chant orthodoxe) et la beauté du son des cloches de la Cathédrale Sainte-Sophie de Novgorod, sources  d’inspiration.


Rachmaninov fut toujours intéressé par la musique orthodoxe. Il assiste au cours de Stepan Smolenski entre 1890 et 1891 qui était l’une des imminentes figures de la musique orthodoxe.
Dès le milieu du XVIIIème siècle, la musique liturgique s’étiole, devenue une sorte « d’art officiel ». S’installe alors une « contre-culture » dirigée par Smolenscki et Kastalski qui collectent et diffusent les anciens chants traditionnels. Rachmaninov est attentif au travail de ces deux hommes : chants redécouverts (nouvelle interprétation, nouveaux styles, nouvelle tournure modale, nouvelles harmonies).


La liturgie de saint Jean Chrysostome et Les vêpres, deux fresques sacrées a capella, apparaissent comme le grand retour aux sources du chant liturgique au début du XXème siècle. L’écriture de Rachmaninov y témoigne d’un traitement savant d’antiques modes à tons slaves, éclairés par ses recherches liturgiques. Par son génie polyphonique il leur confère une grande homogénéité.

 

Le quatuor  Rachmaninov A Capella Oda.
C’est bien dans cette tradition que s’inscrit Le quatuor Rachmaninov A Capella Oda. L’ensemble  originaire d’Ukraine, se consacre tout particulièrement à l‘étude et à l’interprétation traditionnelle a cappella de chants liturgiques de l’Église orthodoxe d’Europe orientale. Les membres de l’ensemble chantent en tant que solistes professionnels au service de différentes Églises et monastères orthodoxes.

 

Leur programme met précisément l’accent sur les chants orthodoxes traditionnels du grand carême (à l‘Ouest – temps du carême et de la Passion du Christ), et notamment sur la musique de ces deux grandes œuvres  que sont - La liturgie de saint Jean Chrysostome et Les vêpres.

 

Source : Wikipedia

 

Réponse à une campagne de désinformation
En début de tournée A Capella Oda a subi une campagne de désinformation jusque sur notre page Facebook, sous forme d’un commentaire en caractère cyrilliques diffamant nos hôtes. Ce message a pour but de déstabiliser la situation religieuse en Ukraine, suggérant que l'Église orthodoxe ukrainienne, soit l'Église orthodoxe russe. Or, l'Église orthodoxe d’Ukraine est complètement indépendante et n'a, depuis le déclenchement de la guerre, aucun rapport avec l'Église orthodoxe russe.


Cette Église ne soutient pas la guerre. Sa position est connue, reconnue et soutenue par les autorités ukrainiennes. De plus, les autorités ukrainiennes responsables de la politique religieuse de l'État affirment clairement que les tentatives de diffamation et de déstabilisation de la position de l'Église orthodoxe ukrainienne sont contraires aux intérêts de l'État ukrainien.
L'ensemble A Capella Oda ne fait partie d'aucune institution religieuse, y compris l'église orthodoxe ukrainienne. Le caractère de l'ensemble est œcuménique.


Nos chanteurs d’A Capella Oda sont des citoyens ukrainiens qui vivent en Ukraine. Ce ne sont pas des réfugiés. Ils ont obtenu des autorisations officielles pour quitter l'Ukraine afin de participer à cette tournée en cours, en Europe. Ces autorisations extraordinaires ont été accordées par les autorités ukrainiennes. Ils retourneront au pays, le projet terminé.

 

PAUSE MUSICALE est en relation fraternelle avec A Capella Oda depuis au moins trois ans. Seules les circonstances, pandémie et guerre, ont retardé leur venue. Nous attendons des artistes, témoins de leur culture et de leur foi. Aux propos calomniateurs reçus, nous vouons la place qu’ils méritent l’inexistence.