Les News

Les dernieres nouvelles

Chers(ères) amis(es),


Depuis 2020 nous attendons un groupe ukrainien de grande valeur. Le quatuor A capella Rachmaninov Oda. La pandémie les a éloignés. Malgré la guerre, ils nous ont fixé rendez-vous au 6 mai 2022. Encore une fois, la guerre d’Ukraine nous prive de leur présence en mai, mais ils seront là le 1er octobre. Ce rendez-vous ils y tiennent, sera-t-il POSSIBLE… nous gardons une petite réserve d’INCERTITUDE… mais nous vous informons déjà, le tenant comme VRAIMENT POSSIBLE… Et nous continuerons de vous informer au jour le jour !

 

Viatcheslav notre correspondant nous dit : « Les chanteurs viennent principalement d’Odessa, proche de la Moldavie. Tous vont bien. Ils s'attendent à pouvoir traverser la frontière et commencer la tournée peut-être la semaine prochaine. Cependant, il n'y a AUCUNE garantie car les choses changent tous les jours. Plusieurs concerts sont programmés en Suisse pendant Pâques. Les concerts avant vous auront lieu en Belgique et en Allemagne et après vous en France. L'ensemble passera par Genève et Lyon le 7 mai. »

 

Voilà pourquoi PAUSE MUSICALE vous les présente plus amplement, dès mainenant.

 

Qui est Sergei Rachmaninov et quelle est sa relation avec A Capella Oda ?

 

Né le 1er avril 1873  dans une famille de petite noblesse russe, Sergei étudia dès sa prime jeunesse le piano et dès l’âge de 9 ans il entra au conservatoire de St.-Petersbourg. Il devint dès sa jeunesse un très grand pianiste et un grand compositeur. Son œuvre romantique est hérité de ses modèles : Chopin, Tchaïkovski et Rimski-Korsakov. Il composa de nombreuses œuvres profanes, symphonies, concertos, rapsodies, opéras. A 20 ans il commence une brillante carrière de virtuose et de compositeur. Parmi toutes ces œuvres profanes on n’en compte que deux qui soient religieuses, mais d’importance capitales : La liturgie de saint Jean Chrysostome créée en 1910 et Les vêpres en 1915. 


D’où lui vient cette passion pour la musique orthodoxe ?
Ses parents s’étant divorcés, les enfants s’installent avec leur mère et leur grand-mère appelée en renfort. A cette babouchka « bien-aimée », Sofia Boutakova, dont Sergeï est le petit-fils préféré, le jeune garçon doit une découverte capitale (le chant orthodoxe) et la beauté du son des cloches de la Cathédrale Sainte-Sophie de Novgorod, sources  d’inspiration.


Rachmaninov fut toujours intéressé par la musique orthodoxe. Il assiste au cours de Stepan Smolenski entre 1890 et 1891 qui était l’une des imminentes figures de la musique orthodoxe.
Dès le milieu du XVIIIème siècle, la musique liturgique s’étiole, devenue une sorte « d’art officiel ». S’installe alors une « contre-culture » dirigée par Smolenscki et Kastalski qui collectent et diffusent les anciens chants traditionnels. Rachmaninov est attentif au travail de ces deux hommes : chants redécouverts (nouvelle interprétation, nouveaux styles, nouvelle tournure modale, nouvelles harmonies).


La liturgie de saint Jean Chrysostome et Les vêpres, deux fresques sacrées a capella, apparaissent comme le grand retour aux sources du chant liturgique au début du XXème siècle. L’écriture de Rachmaninov y témoigne d’un traitement savant d’antiques modes à tons slaves, éclairés par ses recherches liturgiques. Par son génie polyphonique il leur confère une grande homogénéité.

 

Le quatuor  Rachmaninov A Capella Oda.
C’est bien dans cette tradition que s’inscrit Le quatuor Rachmaninov A Capella Oda. L’ensemble  originaire d’Ukraine, se consacre tout particulièrement à l‘étude et à l’interprétation traditionnelle a cappella de chants liturgiques de l’Église orthodoxe d’Europe orientale. Les membres de l’ensemble chantent en tant que solistes professionnels au service de différentes Églises et monastères orthodoxes.

 

Le programme du 6 mai met précisément l’accent sur les chants orthodoxes traditionnels du grand carême (à l‘Ouest – temps du carême et de la Passion du Christ), et notamment sur la musique de ces deux grandes œuvres  que sont - La liturgie de saint Jean Chrysostome et Les vêpres.

 

Source : Wikipedia